EN
 

Mes conseils • 15 août 2019
modifié le 25 septembre 2019

Comment bien gérer les finances en couple ?

7 astuces pour bien gérer ses finances en couple

Vous venez d'emménager avec votre douce moitié ou avez récemment fait l'acquisition d'une propriété ? Il faut discuter finances! C'est bien connu, l'argent est un sujet tabou qui peut devenir une source de discorde au sein du couple. Doit-on gérer son argent ensemble ou séparément ? Comment prévoir la séparation des biens dans le cas d'une rupture ? Autant de questions qui méritent d'être abordées avec l'être aimé. Voici sept astuces pour commencer votre vie à deux sur une bonne note financière, puisque les bons comptes font les bons amis et les amours aussi!

  1. Discutez ouvertement de vos finances.

    L'argent est un sujet prioritaire à aborder lorsqu'on partage sa vie avec quelqu'un qui nous est cher. Il ne faut pas être gêné de divulguer son salaire à son conjoint pour établir un budget concret. Lorsque la relation devient sérieuse et que le couple en est à payer des factures communes ou à acheter des biens ensemble, la question des finances est inévitable et nécessaire.

  2. Déterminez ensemble vos projets et objectifs communs.

    Comme base de votre discussion, posez-vous les bonnes questions. Avez-vous des projets d'avenir en commun ? Avez-vous des objectifs personnels qui ne regardent que vous ? Faites la liste des objectifs financiers que vous avez en commun incluant les projets de retraite, et mettez-vous d'accord sur les façons de les atteindre tout en restant réaliste et honnête l'un envers l'autre.

  3. Établissez un budget de vie commune.

    Faites la liste de vos revenus additionnés et de toutes vos dépenses communes. C'est la meilleure façon de déterminer où va votre argent et de mettre en place des façons efficaces d'épargner à deux.

  4. Choisissez le modèle de gestion d'argent qui vous convient.

    Il existe autant de couples que de façons de gérer son argent à deux. Chacune comporte ses avantages et ses inconvénients.

    • Le 50/50 : les salaires des deux conjoints sont sensiblement les mêmes, donc chacun prend en charge la moitié de toutes les dépenses.
    • Le prorata : un des conjoints gagne un salaire plus élevé que l'autre, donc contribue aux dépenses au prorata du revenu gagné par rapport à l'autre conjoint.
    • Le tout en commun : tous les revenus sont mis en commun pour couvrir toutes sortes de dépenses.

    Bien que chacun des modèles a ses avantages et inconvénients, le tout en commun simplifie le paiement des factures communes et vous permet de mieux gérer ce qui se passe dans le compte familial en plus de savoir de combien d'argent vous disposez en cas d'imprévu.

  5. Protégez-vous pendant que tout va bien.

    Si vous n'êtes pas mariés et ne comptez pas le devenir, sachez que les conjoints de fait, au Québec, ne peuvent bénéficier des mêmes protections légales que les couples mariés. Par exemple, les conjoints de fait n'ont pas le droit à une pension alimentaire ou à un héritage en cas de décès. Le testament ou le contrat de vie commune devient donc essentiel pour se protéger en cas de conflit, de décès ou de séparation. Rappelez-vous qu'il est beaucoup plus simple de discuter de la répartition des biens alors que votre couple file le parfait bonheur.

  6. Conservez votre liberté financière pour les achats personnels.

    Même si vous décidez d'avoir un compte conjoint pour vos dépenses de couple comme les factures liées aux enfants ou à la maison par exemple, il peut être une bonne idée de conserver un compte personnel. Ce dernier vous évitera de devoir vous justifier pour des dépenses personnelles et pour lesquelles votre conjoint ne serait pas forcément d'accord s'il s'agissait de son argent. De plus, en cas de décès, les comptes conjoints sont gelés pendant un certain temps. Le compte personnel peut donc être d'une grande aide pendant cette période.

  7. Planifiez l'impensable.

    Même si le sujet n'est pas agréable à aborder, vous devriez pouvoir discuter de la marche financière à suivre dans le cas d'une éventuelle séparation ou du décès de l'un de vous deux. Qui gardera la maison? Comment partagerez-vous les biens ? C'est également le moment de vérifier si vos assurances couvrent l'autre conjoint en cas de décès ou d'invalidité.

Articles populaires

Mes outils

La vie simplifiée grâce aux opérations bancaires en ligne

13 juin 2019

Mes outils

Faire sa part pour l'environnement en réduisant sa consommation de papier

26 septembre 2019

Mes conseils

Comment bien vous préparer pour l'achat d'une propriété ?

11 juin 2019

Ma banque 100 % Conseil

Comment protéger ordinateurs et appareils mobiles

04 octobre 2019

Mes outils

Besoin d’aide pour utiliser nos services électroniques ?

15 juin 2019