EN
 

Mes conseils • 13 février 2020
modifié le 21 avril 2020

Cinq conseils pour ne pas payer plus que votre juste part d'impôts

Les mettre en pratique pourrait faire une belle différence

Pierre-Raphaël Comeau
Conseiller expert, Gestion de Patrimoine
et planificateur financier BLC Services
financiers
  1. Cotisez au REER de votre conjoint

    Vous êtes marié(e) et aimez tout partager avec l’être cher, même vos finances ? Évaluez vos revenus respectifs et faites cotiser le conjoint avec le plus grand taux d’imposition (TEMI)1; il bénéficiera de la plus grande économie d’impôt. Dans lequel de vos comptes REER cette contribution devrait-elle aller ? Dans celui du conjoint qui aura le moins de revenus à la retraite (REER ou REER de conjoint). Une bonne planification aujourd’hui, pour un beau futur.

  2. Faites travailler votre économie d’impôt

    Comment ? Vous pouvez investir immédiatement un montant équivalent à votre économie d’impôt en empruntant ce même montant. Vous appliquerez ensuite votre éventuel remboursement contre le solde du prêt.

  3. Optimisez votre cotisation au REER

    Considérez faire une cotisation au REER pour vous faire passer à un pallier d’imposition inférieur. C’est le dernier palier d’impôt qui vous coûte le plus cher. Calculez le montant qu’il faudrait cotiser pour l’éviter et tirer le maximum de bénéfices. Votre effort sera rapidement récompensé en payant moins d’impôt et en cumulant plus d’argent pour votre retraite.

  4. Devenez propriétaire avec le RAP

    Le Régime d’accession à la propriété (RAP) est à envisager si vous comptez acheter une première propriété en 2020. Faites une cotisation au REER (au moins 90 jours avant votre achat) pour profiter aussi d’une économie d’impôt qui vous donnera un coup de pouce dans votre projet.

  5. Faites le ménage du printemps

    Avez-vous des placements non enregistrés (non-REER, non-CELI) mais aussi des dettes à la consommation ? Envisagez de réorganiser vos finances pour rendre les intérêts de vos prêts, ou une partie de ceux-ci, déductibles d’impôts. Prenons l’exemple de Francis qui a un prêt auto et des épargnes non enregistrées. Les intérêts de son prêt auto ne sont pas déductibles parce qu’il a emprunté pour acheter une voiture. Mais il peut choisir de payer son prêt auto avec son épargne non enregistrée et de prendre un nouveau prêt pour l’investir. Le prêt sert alors à gagner des revenus et les intérêts du prêt sont déductibles d’impôt. Cette stratégie comporte certains risques, mais peut être fort intéressante. Les experts tels que Marie Kondo disent vrai, le rangement peut être une expérience enrichissante.

Le point de départ pour bien gérer vos finances personnelles : le bilan de santé financière. Il permet de voir clair sur votre situation financière, de définir vos objectifs et d’en établir l’ordre de priorité, et de proposer des actions à adopter. Faites le premier pas dès maintenant en venant rencontrer votre conseiller.

1TEMI = Taux effectif marginal d’imposition

Articles populaires

Mes outils

Mettre de l'ordre dans ses finances personnelles

09 octobre 2019

Mes outils

Épargnez mieux avec un conseil ou deux

12 février 2020

Ma banque 100 % Conseil

Volatilité des marchés liée à la COVID-19

06 mars 2020

Ma banque 100 % Conseil

Nouveau programme pour vous aider à acheter votre première maison

18 octobre 2019

Mes conseils

Des projets de rénovations plein la tête ?

14 juin 2019