Le compte d'épargne libre d'impôt (CELI)

Ce produit vous intéresse ?

Vous voulez économiser pour réaliser un projet prochainement ? Vous ne pouvez plus contribuer à votre REER, car votre limite est atteinte ? Vous prévoyez faire l’achat d’un bateau ou des rénovations dans les prochains mois ? Le compte d’épargne libre d’impôt est tout indiqué pour vous ! Grâce à celui-ci, vous n’aurez aucun impôt à payer sur les revenus que vous procureront vos économies.

QU'EST-CE QUE LE CELI ?

C’est un compte d’épargne enregistré auprès de l’Agence du revenu du Canada. Le CELI vous permet d’économiser des fonds à l’abri de l’impôt. En effet, les revenus de vos placements (intérêts, dividendes et gains en capital) ne sont pas imposables et ne le seront jamais, même si vous retirez les sommes accumulées dans votre CELI. Et ce n’est pas tout : lorsque vous effectuerez des retraits dans votre CELI, vous récupérerez vos droits de cotisation pour les années suivantes.
Tout résidant canadien âgé de 18 ans ou plus pourra investir jusqu’à 5 500 $ dans un CELI annuellement. Afin de connaître le montant maximal que vous pouvez investir, vous n’aurez qu’à consulter l’avis de cotisation envoyé chaque année par l’Agence du revenu du Canada à la suite de votre déclaration fiscale.

LE CELI DE LA BANQUE LAURENTIENNE

La Banque Laurentienne est fière de vous offrir le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) le plus complet sur le marché.

Le compte CÉLI pourra comprendre les placements suivants :

  • Encaisse (taux progressif)
  • CPG et DAT
  • CPGAction
  • Fonds communs de placement

Le CELI représente l’avenue la plus simple pour économiser tout en obtenant des revenus de placement à l’abri de l’impôt.

Enfin, notre CELI vous offrira la possibilité d’obtenir le plan d'investissement (PPA), la façon la plus facile et la plus efficace d’épargner. Qui dit mieux ?

CELI OU REER ?

Afin de vous assurer une retraite dorée, il est important de contribuer à votre REER. En effet, les cotisations portées à votre REER viendront diminuer le montant de votre revenu imposable, et les revenus de vos placements ne seront pas imposables tant et aussi longtemps que les fonds demeureront dans votre REER. Le CELI ne représente pas une solution de remplacement du REER, mais bien un complément. Le tableau suivant illustre les différences entre le CELI et le REER, pour vous aider à faire le bon choix.

DIFFÉRENCES ENTRE LE CELI ET LE REER

   CELI  REER
Admissibilité Tout résidant canadien âgé d'au moins 18 ans, sans égard au revenu gagné. Tout citoyen canadien de 71 ans ou moins ayant un revenu admissible.
Placements admissibles CPG, DAT, CPGAction, fonds communs de placement, etc. CPG, DAT, CPGAction, fonds communs de placement, etc.
Avantages fiscaux Les montants investis dans un CELI ne sont pas admis en déduction. Les revenus de placement du CELI croissent à l’abri de l’impôt. Les montants investis dans un REER sont admis en déduction, jusqu’à la limite annuelle permise. Les revenus de placement du REER croissent à l’abri de l’impôt. 
Accès aux fonds Il est possible de retirer des fonds d’un CELI, selon les caractéristiques du placement touché. La somme retirée n’est pas imposable. Il n’y a pas de restrictions quant aux retraits ; vous pouvez retirer n’importe quel montant du CELI, et ce, à n’importe quelles fins. Il est possible de retirer des fonds d’un REER, selon les caractéristiques du placement touché. La somme retirée sera imposée à la source au moment du retrait.
Incidence des retraits sur les prestations fondées sur le revenu Il n’y a aucune incidence sur le calcul du revenu à des fins fiscales. Par conséquent, les montants provenant du CELI ne seront pas pris en considération lors de la détermination des diverses prestations, telles que la Pension de la Sécurité de la vieillesse, le Supplément de revenu garanti, les prestations d’assurance-emploi et la Allocation canadienne pour enfants. L’argent retiré devient un revenu imposable dans l’année où le retrait est effectué. Les diverses prestations seront calculées en conséquence.
Placement minimal  500 $  500 $
Limite de cotisation  5 500 $ par année, pour tous les résidants canadiens âgés de 18 ans ou plus, sans égard au revenu gagné. Le maximum annuel sera indexé au taux d’inflation et arrondi annuellement à la tranche de 500 $ la plus près.

Pour en savoir plus>>

La limite de cotisation annuelle correspond à 18 % du revenu gagné l’année précédente, jusqu’à concurrence du plafond défini par la loi pour l’année (26 230 $ en 2018), moins tout facteur d’équivalence applicable, ce dernier reflétant les prestations de retraite accumulées dans le cadre d’un fonds de pension de l’employeur.

Pour en savoir plus>>

Droits de cotisation inutilisés Si votre cotisation annuelle est inférieure à votre plafond de cotisation, la différence sera automatiquement reportée à une année ultérieure, et ce, sans limite de temps. De plus, tout montant retiré au cours de l’année précédente sera ajouté à vos droits de cotisation de l’année courante. Vous ne perdez donc jamais vos droits de cotisation. Si votre cotisation annuelle est inférieure à votre plafond de cotisation, la différence sera automatiquement reportée à une année ultérieure, et ce, sans limite de temps. Les montants retirés de votre REER ne génèrent pas de nouveaux droits de cotisation.
Cotisations excédentaires Les cotisations excédentaires sont assujetties à un impôt de 1 % par mois, et ce, pour chaque mois au cours duquel l’excédent demeure dans le compte. Les cotisations excédentaires ne doivent pas dépasser la limite cumulative de 2 000 $ à vie. La pénalité mensuelle est de 1 % de l’excédent ; elle continue de s’appliquer jusqu’à ce que celui-ci soit retiré du REER.
Conversion d'un CELI/REER La loi vous permet de cotiser à votre CELI tout au long de votre vie sans obligation de conversion vers un autre type de compte. La loi vous permet de cotiser à votre REER et de le conserver jusqu’à la fin de l’année où vous atteindrez l’âge de 71 ans. Vous devrez alors le convertir. Deux solutions s’offriront à vous : le Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou la rente. Vous pourrez également encaisser le montant de votre REER.

EN RÉSUMÉ CE PRODUIT VOUS CONVIENT SI :

  • Vous avez déjà atteint la limite de cotisation annuelle;
  • Vous ne possédez pas de droits de cotisation au REER inutilisés;
  • Vous avez atteint l’âge de 71 ans et ne pouvez plus cotiser à votre REER;
  • Vous voulez accumuler de l’argent à l’abri de l’impôt pour réaliser un projet précis;
  • Vous souhaitez profiter du cumul des intérêts, des dividendes et des gains en capital à l’abri de l’impôt.

 

 

 

Notes juridiques

Les comptes existants sont offerts par la Banque Laurentienne du Canada (Banque Laurentienne) ou BLC Services Financiers inc. (BLCSF). BLCSF est une filiale de la Banque Laurentienne et une personne morale distincte de la Banque Laurentienne, de B2B Trustco, et de tout autre émetteur ou compagnie de fonds communs de placement dont elle distribue les produits. Tout nouveau compte d’investissement ouvert doit être un compte BLCSF. Le conseiller de la Banque Laurentienne est également un représentant inscrit en épargne collective de BLCSF. Ainsi, la responsabilité de BLCSF est limitée aux agissements des représentants dans le cadre de leurs fonctions auprès de BLCSF.

Vos prochaines étapes