Accueil > Mon avenir > Régimes enregistrés > Régimes immobilisés
Régimes immobilisés

Vous avez quitté votre emploi ? Vous souhaitez prendre votre retraite ? Deux choix s’offrent à vous en ce qui a trait au capital accumulé dans le régime de retraite de votre employeur. Ne pas y toucher et laisser les administrateurs du régime prendre toutes les décisions de placement ou le transférer dans un compte de retraite immobilisé (CRI) ou un REER immobilisé. Cette deuxième option vous permet d’assurer vous-même la gestion de votre capital de retraite, en toute autonomie !

LE CRI OU LE REER IMMOBILISÉ C’EST QUOI ?

Ce sont des régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) particuliers dans lesquels vous pouvez transférer les sommes provenant de votre régime complémentaire de retraite. En effet, lors d’un changement d’emploi, vous ne pouvez avoir accès aux sommes accumulées à votre intention dans le régime de retraite de votre ancien employeur. Si vous ne souhaitez pas les laisser dans ce régime, vous pouvez les transférer dans un REER immobilisé ou un CRI, conformément à la loi provinciale ou fédérale qui administre le régime.

CE QUI DIFFÉRENCIE LE CRI DU REER IMMOBILISÉ

Les deux régimes présentent de nombreuses similitudes. Si votre employeur est une entreprise sous juridiction québécoise, vous devez transférer les montants que vous y avez accumulés dans un CRI. Mais si l’entreprise qui vous employait était plutôt sous juridiction fédérale (transport ferroviaire et aérien, radio et télévision, banques, etc.), le transfert s’effectuera vers un REER immobilisé.

CE QUI DIFFÉRENCIE LES RÉGIMES IMMOBILISÉS DU REER

Tout comme le REER, ils permettent à votre capital de fructifier à l’abri de l’impôt et ce, au moyen d’une large gamme de produits d’investissement  admissibles. En effet, les placements admissibles au REER le sont aussi au CRI/REER immobilisé. Cette souplesse des choix de placements vous permet d’espérer un potentiel de rendement supérieur en recherchant les occasions qui se présentent sur les marchés.

Mais deux éléments principaux distinguent le CRI/REER immobilisé du REER :

  • Contrairement au REER, l’argent contenu dans un CRI/REER immobilisé est bloqué jusqu’à votre retraite. Ainsi, vous ne pouvez avoir accès à ces sommes avant la transformation en FRV.
  • Vous ne pouvez pas cotiser à un CRI/REER immobilisé. Seuls les fonds provenant de votre régime de retraite peuvent y être placés.

 

Montant provenant des fonds de pension des entreprises sous juridiction provinciale CRI
Montant provenant des fonds de pension des entreprises sous juridiction fédérale REER
immobilisé

 

CARACTÉRISTIQUES
Admissibilité Tout citoyen canadien de 71 ans et moins ayant un montant accumulé dans un régime complémentaire de retraite.
Placements admissibles CPG, DAT, CPGAction, fonds communs de placement, etc.
Avantages fiscaux Les revenus des placements croissent à l’abri de l’impôt.
Cotisations Les cotisations ne sont pas permises, seuls les fonds provenant d’un régime de retraite peuvent y être investis.
Accès aux fonds Aucun retrait ne peut être effectué, sauf dans les cas suivants :
  • Un certificat médical atteste une invalidité physique ou mentale réduisant votre espérance de vie
Conversion d’un CRI / REER immobilisé La loi vous permet de conserver votre CRI/REER immobilisé jusqu’à la fin de l’année où vous atteignez 71 ans. Vous devez à ce moment le convertir en une option de revenu de retraite. Afin de recevoir un revenu à l’aide des sommes accumulées dans votre CRI/REER immobilisé, vous devez d’abord transférer les sommes dans un fonds de revenu viager (FRV).
Limite de contenu étranger Depuis le 28 juin 2005, il n’y a plus aucune limite en ce qui a trait à la portion en contenu étranger investie dans les comptes enregistrés.



En résumé

Ce véhicule de placement vous convient si :

  • Vous souhaitez gérer vous-même votre capital de retraite accumulé dans le régime de votre ancien employeur ;
  • Vous souhaitez profiter de l’accumulation des intérêts, des dividendes et des gains en capital à l’abri de l’impôt.

Ce véhicule de placement vous convient pas si :

  • Vous ne souhaitez pas investir de temps dans la gestion de votre capital de retraite et préférez laisser cette tâche entre les mains des administrateurs du régime.

 

 

 

Notes juridiques

Les comptes existants sont offerts par la Banque Laurentienne du Canada (Banque Laurentienne) ou BLC Services Financiers inc. (BLCSF). BLCSF est une filiale de la Banque Laurentienne et une personne morale distincte de la Banque Laurentienne, de B2B Trustco, et de tout autre émetteur ou compagnie de fonds communs de placement dont elle distribue les produits. Tout nouveau compte d’investissement ouvert doit être un compte BLCSF. Le conseiller de la Banque Laurentienne est également un représentant inscrit en épargne collective de BLCSF. Ainsi, la responsabilité de BLCSF est limitée aux agissements des représentants dans le cadre de leurs fonctions auprès de BLCSF.

Vos prochaines étapes
Liens complémentaires