EN
 

Mes conseils • 18 décembre 2019
modifié le 26 février 2020

Entrevue planification budgétaire : pour avoir le portrait réel de vos finances

Rencontre avec Michel Gariépy, conseiller à la succursale de Boucherville

Michel Gariépy
Conseiller - Boucherville
  • Que conseillez-vous à vos clients qui cherchent à faire le point sur leur situation financière ?
  • Tout commence par établir un bilan de santé financière. Je peux alors avoir une vue d'ensemble sur leurs objectifs, leurs priorités et sur les actifs et passifs de mes clients pour leur offrir les conseils les plus adéquats. La première étape est donc bien claire.
  • Quelles sont les autres étapes à suivre pour une meilleure planification budgétaire ?
  • Il faut établir un budget. C'est un exercice assez simple qui vous rapportera beaucoup parce que vos finances personnelles seront plus organisées. Je recommande à mes clients d'utiliser les grilles budgétaires à leur disposition pour établir leur budget. Cette façon de procéder diminue le risque d'oublis qui faussent le portrait global. Vous devez y inclure vos revenus, dont votre salaire et autres sources de revenus, et vos dépenses qui comprennent tant l'hypothèque que les autres prêts, les sorties et les assurances. L'important est d'y noter le plus d'informations possible. C'est alors que vous saurez si vos revenus couvrent l'ensemble de vos obligations financières et si vous avez une capacité d'épargne ou non. On peut ensuite discuter de la situation en fonction des données réelles et créer un plan budgétaire qui vous aidera à bien gérer vos finances personnelles. Ce budget évoluera par la suite selon vos besoins.
  • Quels conseils donnez-vous à vos clients pour respecter le budget établi ?
  • Je préconise le budget hebdomadaire, que l'on établit au début de l'exercice à l'aide de la grille choisie. Ce type de budget donne une bonne idée de tout dépassement de coûts très rapidement. Il suffit de vérifier à la fin de la semaine si on a bien respecté notre budget. Si ce n'est pas le cas, il faut rectifier la situation en ciblant la ou les dépenses supplémentaires. Ne pas respecter son budget une ou deux fois n'est pas dramatique, mais si ça se produit à plusieurs reprises, c'est signe qu'il faut réanalyser la situation, demander l'aide d'un expert. Il est surtout recommandé d'allouer une partie de votre budget à l'épargne. C'est ce qu'on appelle « se payer en premier ». Il est aussi recommandé de se prévoir un coussin de sécurité en cas de coup dur comme une perte d'emploi. Pour créer ce coussin de sécurité, il suffit de mettre de côté le montant équivalant à trois mois de dépenses; il sera bien utile en cas d'imprévu.
  • En cette période de fortes dépenses, pouvez-vous nous donner quelques trucs pour éviter l'endettement ?
  • Un des trucs que je donne à mes clients est de se poser les questions suivantes avant de faire un achat : est-ce qu'il s'agit d'un investissement ? Est-ce que cela me sera utile ? Et surtout, est-ce que j'en ai besoin ? Pour les périodes de grandes dépenses comme celle des Fêtes, je conseille d'établir à l'avance un budget festivités. Il faut ensuite s'y tenir et ne pas le dépasser, même si c'est tentant de le faire!
  • Que recommandez-vous si les dépenses dépassent notre capacité à rembourser ?
  • Il faut faire le point pour payer ses dettes le plus rapidement possible. Payer d'abord les sommes dues ayant le taux d'intérêt le plus élevé et utiliser le crédit qui permet de rembourser au plus faible coût. Il est parfois possible d'utiliser son hypothèque; il faut alors viser un amortissement le plus court possible afin de diminuer les paiements en intérêts. Le conseiller est bien placé pour aider ses clients à s'y retrouver pour faire le bon plan d'actions dans ce genre de situation.
  • Que conseillez-vous à un client qui est plutôt en situation de surplus budgétaire ?
  • Il faut revoir la situation financière dans sa globalité. Le dossier de crédit, s'il y a lieu, est-il optimal ? Y a-t-il des prêts dont il faut accélérer le remboursement ? Sinon, une stratégie d'investissement doit être mise en place par un programme de prélèvements automatiques, ou PPA. Le montant choisi est alors prélevé automatiquement de votre compte bancaire et investi dans des fonds communs de placement, selon votre profil d'investisseur et la fréquence que vous aurez déterminée. Par exemple, ce peut être toutes les deux semaines ou le jour de votre paie. Le montant et la fréquence des versements peuvent être modifiés en tout temps, selon vos besoins. Ce type de programme permet de bien gérer votre surplus et de le faire fructifier le plus rapidement possible. Votre conseiller peut vous guider dans votre stratégie d'investissements. Idéalement, rencontrez-le annuellement pour bien évaluer votre situation et augmenter ce PPA si vous en avez la capacité.

C'est toujours un moment opportun pour planifier. Et l'exercice nous aide à avoir un bon portrait de la situation, à prendre des décisions éclairées. Qui ne veut pas ça ?

Articles populaires

Mes conseils

Projet en vue : la propriété intergénérationnelle

05 août 2020

Mes conseils

Série Investissements

31 octobre 2019

Ma banque 100 % Conseil

Vigilance, mot clé de la cybersécurité

28 octobre 2019

Mes outils

Conseiller-robot ou conseiller en chair et en os ?

12 février 2020

Mes conseils

Série hypothécaire - Acheter ou louer ?

14 mai 2020