EN
 

Mes conseils • 10 février 2020
modifié le 26 février 2020

Entrevue conseils financiers

L’importance d’une bonne stratégie de retraite

Saadia Bahsis
Conseillère - Montréal-Nord
  • Saadia, en tant que conseillère, pouvez-vous nous dire quelles sont les étapes à suivre pour établir une stratégie de retraite ?
  • La première étape est de rencontrer votre conseiller pour faire ensemble votre Bilan de santé financière. Un peu comme lorsqu’on fait un voyage, il faut d’abord savoir où l’on va, et d’où on part, et s’assurer que le véhicule est approprié pour un tel voyage. Le Bilan de santé financière permet de définir et de prioriser vos objectifs, de savoir si votre situation financière actuelle s’appuie sur de bonnes bases et si elle vous permettra ou non d’atteindre vos objectifs. La deuxième étape, la Projection de retraite, permet de poser un diagnostic, à savoir si, en tenant compte des revenus prévisibles de retraite et de votre situation financière actuelle, vos objectifs de retraite sont réalisables ou non. En fonction de ce portrait, la troisième étape est de choisir les meilleures options de placement pour vous, que ce soit le REER, le CELI ou encore les comptes non enregistrés pour les clients qui ont une plus grande capacité d’épargne.
  • Quelle est d’après vous la meilleure façon de planifier sa retraite ?
  • Il faut d’abord et avant tout se doter d’un plan d’action. Notons que seulement 45 % des Québécois disposent d’un plan financier global révisé au moins une fois par an. C’est pourquoi je dirai que cela commence par la Projection de retraite, un premier pas pour une retraite bien planifiée. L’exercice suscite une réflexion sur ce que vous visez pour l’ensemble de votre retraite, vos objectifs et vos projets. Il permet également de déterminer les montants requis et aussi comment les investir pour vous assurer d’une retraite confortable et de l’atteinte de vos objectifs de retraite. Il faut tenir compte de vos sources de revenus – tels que vos investissements, les fonds de pension de vos employeurs et les régimes publics –, mais également de votre situation financière actuelle, du rythme de vie désiré à la retraite et de l’âge de la retraite. La Projection de retraite permet de voir si le souhait et la réalité concordent et d’obtenir un plan sur mesure et des stratégies à mettre en place dès maintenant.
  • Quels sont les principaux conseils que vous donnez à vos clients quand vous abordez ensemble le sujet de la retraite ?
  • Mes conseils dépendent du client, de son âge, de sa capacité d’épargne, de ses besoins et de ses objectifs. Je me base sur ce qu’il vise pour saisir l’écart entre les montants mis de côté et ceux à prévoir en fonction de son âge actuel et de celui de sa retraite. La Projection de retraite est vraiment un outil clé. J’invite aussi mes clients à établir leur budget à la retraite pour qu’ils aient une idée juste de leurs revenus et dépenses futurs.
  • À partir de quel âge devrait-on commencer à prévoir sa retraite ?
  • L’idéal est d’entamer cette planification dès qu’on commence à travailler, qu’on a une source de revenus. Si ce n’est pas possible et que l’on débute plutôt à 35 ou 40 ans, il faut alors déterminer le revenu de retraite souhaité et investir une partie de son revenu dès maintenant. Plus on commence tôt, plus c’est notre argent qui travaille pour nous. Plus on commence tard, plus on devra travailler fort pour combler l’écart. Le plus tôt est assurément le mieux lorsqu’on parle d’épargne pour la retraite.
  • Y a-t-il un montant global à viser ?
  • Non, le montant varie d’un client à l’autre. Il dépend de plusieurs facteurs : l’âge (horizon du placement), la capacité d’épargne (le revenu gagné), les projets et les objectifs du client (le revenu visé à la retraite et le niveau de vie souhaité). Dans certains cas, il faut ajuster le tir en offrant au client des solutions et en personnalisant son plan d’action; comme retarder le moment de la retraite ou bien revoir le revenu à la retraite.
  • Quelle est d’après vous la meilleure façon d’atteindre ses objectifs de retraite ?
  • En faisant preuve de discipline. En respectant son plan et en le révisant régulièrement. Le programme de prélèvements automatiques ou PPA est une excellente façon d’y arriver. Il s’agit d’un moyen simple et souple d’épargner : le montant choisi est prélevé automatiquement de votre compte bancaire, selon la fréquence déterminée, pour être investi en fonds communs de placement.
  • Pouvez-vous nous expliquer les avantages d’une stratégie de retraite ?
  • En se préparant mieux, on diminue l’effet de surprise qui peut survenir tout au long de la retraite et le risque de se retrouver sans ressources suffisantes. Cotiser à un REER est avantageux fiscalement puisque les sommes qui y sont investies réduisent le revenu imposable, ce qui se traduit par des économies d’impôt, qui dans certains cas peuvent donner droit à un remboursement (ou « retour ») d’impôt. Que vous ayez 25, 40 ou 55 ans, un plan de match vous aidera à réaliser la retraite que vous souhaitez. Et finalement, bien planifier vous procurera la tranquillité d’esprit et une indépendance financière pour vous protéger en cas d’imprévus.

Le point de départ pour bien gérer vos finances personnelles : le bilan de santé financière. Il permet de voir clair sur votre situation financière, de définir vos objectifs et d’en établir l’ordre de priorité, et de proposer des actions à adopter. Faites le premier pas dès maintenant en venant rencontrer votre conseiller.

Articles populaires

Mes outils

Faire sa part pour l'environnement en réduisant sa consommation de papier

26 septembre 2019

Mes outils

Comment préparer et tenir vos résolutions de nouvelle année

16 décembre 2019

Mes conseils

Entrevue conseils financiers : L'épargne, moteur de vos projets

31 octobre 2019

Mes outils

Une opération bancaire à faire ? Trouvez comment l'effectuer en quelques clics !

25 septembre 2019

Mes conseils

Entrevue planification budgétaire : pour avoir le portrait réel de vos finances

18 décembre 2019