Accueil > Mon avenir > Mes épargnes > Optimiser vos investissements

Optimiser vos investissements

Pas besoin d’être expert en finance pour faire fructifier votre épargne. Il s’agit juste de bien s’en occuper en suivant quelques règles de base, pleines de bon sens. Rien de très compliqué en fait.

Diversifiez votre portefeuille

La variété, c’est le secret pour diminuer le risque, augmenter la stabilité et stimuler la performance de vos placements d’épargne.

92 % du rendement d’un portefeuille est lié au choix des titres qui le composent. Alors faites preuve de jugeote et diversifiez! Dans les catégories d’actifs, dans les régions géographiques, dans les secteurs d’activités et selon les styles de gestion.

Profitez aussi des occasions de rendement qui jaillissent partout sur la planète en ouvrant votre portefeuille à 98 % de la capitalisation mondiale. Surtout que depuis 2005 vous n’êtes plus limité à 30 % de contenu étranger dans votre REER!

Répartissez vos échéances

Pour accroître votre potentiel de rendement et vous protéger le plus possible des fluctuations des marchés, répartissez les échéances de vos placements. Vous aurez davantage de souplesse pour saisir les occasions de placements intéressantes.

Diversifiez selon les avantages fiscaux

Qui ne rêve pas de diminuer sa facture d’impôt ? Eh bien ! C’est possible avec des placements futés. Pour ça, vous devez d’abord savoir qu’il y a 3 types de revenus de placement de base.

  • Revenus d’intérêts
  • Revenus de dividendes
  • Revenus de gains en capital

Chaque type de revenus est soumis à un régime fiscal différent. Alors, selon votre façon de jongler avec vos placements, vous allez réduire ou non votre facture d’impôt.

Avantages fiscaux des revenus de placements
  Types de revenus
  Intérêts Dividendes d'actions ordinaires
(Profit qu’une société publique verse aux actionnaires)
Gains en capital
(Profit réalisé lors de la vente d’une valeur mobilière)
Types de placements
  • Compte bancaire
  • Certificat de placement garanti
  • CPGAction
  • Dépôt à terme
  • Fonds communs de placement
  • Fonds communs de placement
  • Fonds communs de placement
Avantage fiscal Aucun, car revenus entièrement imposables Traitement préférentiel sur les dividendes de source canadienne1 Seulement 50 % des revenus sont imposables
Impôt à débourser sur un revenu de placement de 10 000 $2 3 712 $ 2 606 $ 1 856 $
Revenu après impôt 6 288 $ 7 394 $ 8 144 $
Conclusion À intégrer à un régime enregistré (REER, CELI, etc.) pour que votre placement croisse à l’abri de l’impôt3 À détenir dans un régime non enregistré afin de profiter pleinement des avantages fiscaux que ces placements vous offrent maintenant

Persévérez dans vos investissements

Quand on investit, il faut penser à long terme. Surtout lorsqu’on investit dans des placements dont le capital n’est pas garanti. C’est sage et presque tout le temps payant.

Quand les marchés tombent, vous devez non seulement résister à la panique, mais profiter des baisses pour investir si vous avez du capital disponible. Vous trouverez des placements à prix dérisoires qui ont toutes les chances de rebondir quand les marchés repartiront.

Suivez vos affaires

Un portefeuille, ça doit évoluer avec vous. Ainsi, vous devriez passer votre portefeuille de placements en revue au moins 1 fois par année. Pour voir comment il va, prendre de ses nouvelles et vous assurer qu’il convient encore à vos besoins et à vos priorités.

Vous devez aussi refaire l’exercice chaque fois que survient un gros changement dans votre vie, comme si vous vous mariez, avez un enfant, changez de boulot, prenez votre retraite, etc.

Ouvrez un compte Tactique

Épargner et investir, ça peut vite devenir compliqué à gérer. Surtout quand les placements s’accumulent. Évitez-vous tout ça avec un compte Tactique4 dans lequel vous regroupez tous vos investissements dans un même portefeuille, pour lequel vous recevez un seul relevé détaillé par trimestre. 

<<< Retourner à la page Mes épargnes

 

Notes juridiques

1. Les dividendes de sources étrangères sont imposables à 100 %.
2. Sur la base d’un salaire de 60 000 $, imposé au taux d’imposition marginal de la table d’impôt de 2020.
3. Vous serez imposé au moment du retrait alors que vos revenus — et par conséquent votre taux d’imposition — seront fort probablement moindres. Vous payerez donc moins d’impôt que si vous les déclariez maintenant.
4. Des frais d’administration annuels de 30 $ peuvent s’appliquer aux comptes enregistrés, mais aucuns frais ne sont applicables à un portefeuille de 25 000 $ et plus ou constitué uniquement de certificats de placement garanti. Aucuns frais ne sont applicables pour les comptes non enregistrés.

Vos prochaines étapes
Liens complémentaires